CELLIAND

Synthétiseur de prison mentale, il permet de faire croire au cerveau qu’une peine de prison a été effectuée, pendant un temps donné, si le délit est mineur, le prévenu encourt une suspension mentale limitée, par contre si le crime est ultime, il encourt une suspension à perpétuité dans une réalité de torture.

 

 

 

 

Notes de bas de pages site